Tout savoir sur la conservation des olives

Tout savoir sur la conservation des olives

Natifs de l’Asie Mineure, les olives sont connues et dégustées depuis plusieurs millénaires. La méditerranée tire la réputation de ses plats gastronomiques par ce produit d’exception. Le goût diffère suivant les procédés de conservation. Quelles sont les meilleures techniques pour garder des olives fraîches ? Voici quelques recettes de conserves pour olives !

La préparation et la conservation des bocaux d’olives faites maison

Le goût d’une olive conservé suivant lesméthodes traditionnelles sera toujours le meilleur. Un olivier trouve bien sa place dans un petit jardin. Les olives vertes ne se récoltent pas à la même période que les olives noires. Sa couleur évolue au fur et à mesure du temps qui passe. La maturation peut aller jusqu’à plusieurs mois, mais pour la consommation, il faut patienter pendant la période de conservation. Quels sont alors les processus de conservations les plus utilisés ?

La préparation des olives

Avant d’entamer un processus de conservation, il convient de préparer les olives. Cette étape consiste à mettre les fruits cassés à l’avancedans de l’eau froide ou dans une solution vinaigrée pendant une ou deux semaines. Elle va permettre aux olives de dégager toute son amertume. Dans le cas de l’utilisation d’une eau froide, il faut prendre le temps de le remplacer journalièrement. Après ce long bain, les produits s’essuient avec un torchon propre et se place dans un bocal sec.

La conservation des olives en saumure

La méthode la plus connue et la plus utilisée est la conservation dans une saumure. C’est une démarche très ancienne pour garder en réserve plusieurs types d’aliments. La saumure se réalise par lacombinaison de l’eau et du sel. C’est ce dernier ingrédient qui va déshydrater et permettre la conservation des olives.
La préparation d’une saumure pour olives se déroule comme suit : il faut prendre 100 grammes de gros pour 1 litre d’eau. Ensuite, faire bouillir le mélange dans un grand faitout.

Des aromates comme des graines de coriandre, des clous de girofle ou des branches de thym peuvent être ajoutés à la préparation. La mixture doit refroidir avant de répartir le liquide dans les bocaux qui contiennent déjà les olives nettoyées. Il faut fermer soigneusement le bocal pour qu’il soit bien hermétique. Le processus de conservation peut aller jusqu’à une période de deux mois à l’abri de la lumière. Avant la dégustation des olives conservées, il faut les rincer à l’eau claire.

olives en saumure

La conservation des olives dans l’huile

Cette formule est plus facile à appliquer puisqu’il faut seulement prendre les bocaux remplis d’olives à moins de 1 centimètre du bord. Ensuite, ajouter les aromates sélectionnés selon le goût du préparateur et charger les boites avec unehuile d’olive de préférence. Le contenant doit être fermé minutieusement pour l’étanchéité. La durée de conservation s’étend sur deux mois également avant la dégustation, à l’abri de la lumière.

La conservation des bocaux d’olives industrielles

Comme les bocaux d’olives faites maison, ces produits commercialisés dans les grandes surfaces se conservent àtempérature ambiante sur une période allant jusqu’à un an si la boîte n’est pas encore ouverte. Pour les adeptes des bocaux traditionnelles, le délai tombe bien puisque la cueillette se renouvelle annuellement.
Dans le cas contraire, le délai se raccourcit sur un mois pour les deux catégories de bocaux.

La quantité du liquide de conservation ne doit pas diminuer pour préserver les restes de fruits dans le contenant. Il faut également vérifier l’intégrité des olives vendues vitrine puisqu’il existe de fausses olives noires sur le marché. Le temps de faire mijoter des sauces à base d’olives, une tapenade, mais encore des tajines et le contenu des boites disparaît en un clin d’œil.

Images : i.pinimg.com ; canalblog.com

Tout ce qu’il faut savoir pour réussir les conserves maisons

Tout ce qu’il faut savoir pour réussir les conserves maisons

Des petites craterelles aux courgettes, en passant par les fruits, tout se conserve ! Tant pour les condiments que les marmelades, le fait maison est en vogue. Et le mois d’août, c’est la meilleure période pour cela. C’est la haute saison idéale pour vous préparer à faire des conserves que vous pourrez consommer sur le long terme. Et vu que c’est chouette de goûter un morceau de cornichon du jardin justement en décembre, à vos bocaux! Envie de trouver les bonnes techniques pour faire votre préparation ? Voici quelques idées qui pourront vous permettre de faire des conserves de qualité !

Les meilleures raisons de s’y mettre

Le principal atout de faire ses propres conserves résident dans la facilité de la démarche. Il vous faut très peu de matériel et n’importe quel ingrédient peut faire l’affaire pour votre préparation. D’autant plus que les techniques disponibles pour réussir les recettes sont très variées. Même un apprenti cuisinier pourra facilement faire ses conserves, en vue d’une consommation sur le long terme.

Les conserves maisons vous permettent de profiter des fruits et légumes de saison toute l’année. Elles vous permettent d’avoir une alimentation de qualité nutritive et dont on connaît l’origine. Consommer des produits de saison privilégie également l’économie locale grâce au développement des marchés bio. Vous pourriez également faire des économies et éviter le gaspillage alimentaire. De cette manière, vous pourriez tirer profit des fruits trop mûrs en faisant des compotes et des confitures.

Mais pas que ! Les conserves maison respectent davantage l’environnement. Le verre est sain, naturel, réutilisable, recyclable ne libérant aucune substance toxique. C’est un produit élément de santé par excellence. Faire vous-même vos conserves est l’occasion de surprendre vos proches et de passer ce temps en famille ou entre amis grâce à l’échange des recettes de toutes sortes. Les conserves sont faciles à stocker et à transporter, ultra-pratiques pour vos pique-niques.

Les meilleurs réflexes pour des conserves en bocaux abouties

Bocal

Si vous ne souhaitez pas voir vos conserves pourrir et s’exposer au botulisme, il est indispensable de bien stériliser les bocaux en verre, ainsi que les mécanismes de fermeture avant et après la préparation.

Pour cela, vous devez les plonger dans une marmite d’eau bouillante, soutenus avec un chiffon afin qu’ils ne se heurtent pas. Vous pourriez aussi les stériliser au four à 150 °C/th. 5 en les plaçant sur une plaque. Une fois terminé, laissez refroidir les bocaux à l’envers. Lavez minutieusement les composants, mijotez-les et garnissez les bocaux jusqu’à 2 cm du rebord. Il faut que les bords soient parfaitement propres avant de les fermer et assurez-vous qu’ils sont tous hermétiquement fermés avant de les classer.

Gardez à l’esprit de bien sélectionner des ingrédients ultra frais. Par exemple, les légumes et fruits ne doivent pas être pourris, desséchés ou trop mûrs. Concernant le poisson ou la viande, vous devez les préparés le jour-même avant de les conserver.

Quelques recettes à mettre en bocal

Voici quelques recettes préférées de conserves de légumes cuisinés :

Pour préparer une compotée de poivrons rouges au poivre, lavez et tranchez subtilement 350 g de poivrons rouges. Ebouillantez 145 g de sucre, le jus d’un citron vert, le poivron et 1/2 càc de poivre noir. Versez la composition très chaude dans un bocal, puis retournez-le au moins 20 mn.

Pour la confection d’un coulis de tomate, faites bouillir 1 kg de tomates afin d’ôter les peaux, enlevez les graines et tranchez-les en cubes. Faites revenir les tomates, 2 oignons découpés, 2 gousses d’ail dégermées, et le basilic, thym, romarin bien lavées et 2 càs d’huile d’olive durant 20 minutes. Salez et poivrez, mélangez le tout. Garnissez des bocaux et stérilisez-les pendant 45 mn.

Illustrations : monmagasingeneral.com ; pmdstatic.net

Comment faire des conserves maison pour économiser ?

Comment faire des conserves maison pour économiser ?

L’arrivée des beaux jours coïncide avec la maturation de vos fruits et légumes. Alors que certains pourront être consommés directement en cette saison, d’autres devront être mis en conserves pour que vous puissiez les consommer plus tard. Envie de tenter l’expérience et de faire vos propres conserves ? Suivez notre guide pour faire vos bocaux maisons de manière efficiente.

Comment préparer des conserves sans stérilisateur ?

La réussite de vos conserves dépend principalement de la stérilisation de vos récipients. Exempt de toutes bactéries, la nourriture pourrira moins vite. Commencer par immerger les bocaux de verre dans de l’eau en vous aidant d’un faitout. Mettez sur le feu et laissez bouillir pendant 10 minutes. Ensuite, égouttez-les sur un torchant propre. Il n’est pas nécessaire d’acheter de nouveaux bocaux à vis, vous pouvez réutiliser des bocaux de confitures.

Une fois les récipients séchés, vous pouvez y verser vos préparations. Fermez bien les couvercles avant de les remettre dans le faitout. Recouvrez les bocaux d’eau, jusqu’à 2 cm au-dessus des couvercles. Porter, encore une fois, à ébullition pour vous débarrasser de toutes les bactéries. Enlevez le faitout du feu. Vous devez attendre 5 minutes avant de retirer les bocaux de l’eau.

Conserve

Comment faire des conserves de légumes ?

Vous pouvez réaliser des conserves pour toutes les variétés de légumes. Vous avez la possibilité de les conserver de manière isolée, ou préparer des repas précuits, comme les ratatouilles ou les soupes de légumes en conserve pour l’hiver.

• Faire une conserve de ratatouille faite maison : pour cette recette, vous aurez besoin d’1kg de courgettes, 1kg d’aubergines, 1,5 kg de tomates, 4 oignons, 2 poivrons, 2 gousses d’ail, 1 bouquet garni et 1 verre d’huile d’olive. Après le lavage, découpez les légumes en dés. Pelez les tomates et ébouillantez-les. Épépinez et concassez-les. Émincez les oignons à l’aide d’une mandoline. Faites-les revenir dans l’huile. Ajoutez ensuite, un par un, les légumes. Laissez mijoter pendant 10 minutes. Versez-y les tomates, suivies des épices. Le tout doit mijoter pendant une demi-heure sur feu moyen. Versez la préparation dans un bocal aseptisé et passez à la stérilisation finale.

• Réaliser une soupe en conserve : rassemblez 2 poireaux, 4 pommes de terre, 4 navets, 2 carottes, 50g de beurre, un cube de bouillon de volaille, 5 feuilles de chou vert, 1 gousse d’ail. Émincez le chou et les poireaux. Découpez les autres légumes en dés. Sautez le tout dans une cocotte avec le beurre. Faites bouillir le cube de bouillon dans 1 l d’eau. Versez le bouillon dans la cocotte. Ébouillantez et laissez mijoter une demi-heure. Votre soupe est prête, vous pouvez maintenant passer à la stérilisation.

Pourquoi réaliser ses propres conserves ?

Posséder des conserves de légumes vous permettra d’en profiter tout le long de l’année. En effet, il est important de suivre un régime alimentaire équilibré pour entretenir une bonne santé. Varier les ingrédients de vos recettes vous offrira tous leurs bienfaits. Mais tous les légumes ne sont pas disponibles toute l’année. Chaque saison correspond à une variété potagère. Profitez de l’abondance d’une variété de légume pour en faire des conserves.

Les conserves faites maison vous feront des économies. Acheter des produits hors saison peut s’avérer coûteux. De plus, les ingrédients utilisés pour votre conserve maison vous reviennent moins chers que si vous achetez directement les conserves industrielles.

Les conserves vous aideront dans votre organisation quotidienne. Vous pourrez, par exemple, planifier vos menus de façon périodique. Vous consacrerez vos débuts de mois pour la réalisation de vos conserves afin de vous libérer les jours suivants. Cela vous évite aussi de vous rabattre sur les fast-foods, faute de temps pour cuisiner.

Images : blog.monmagasingeneral.com ; pmdstatic.net

Avis critique du Kitchen Chef-Z-280TD

Le stérilisateur bocaux Kitchen Chef-Z-280TD Est un produit que j’ai testé étant intéressé pour effectuer toujours plus de comparaison de stérilisateurs bocaux qui se situait autour des 100 €. Ici, j’ai pu avoir en main un produit doté d’une capacité de 28 l avec une puissance de 2500 W qui étaient donc capables de monter jusqu’à 100° en température. Je vais vous donner immédiatement mes impressions dans le but de vous dire si j’ai été conquis par cet appareil ou non.

kitchen-chef-z-280td

Ce qu’il faut retenir de ce modèle

La première chose à signaler, et que la présence de l’inox est vraiment intéressante et salutaire, notamment pour sa facilité connue concernant le nettoyage mais aussi pour toutes les problématiques de sécurité. Avec l’inox, la durée de vie de ce stérilisateur bocaux est assurément augmentée grâce à ce matériau très résistant, notamment idéale pour les températures importantes comme c’est le cas lors de la pasteurisation.

La capacité du stérilisateur bocaux est de 28 litres ce qui vous permettra de pouvoir stériliser une grande quantité de beaucoup de manière simultanée et avec un résultat que je dois reconnaître comme impeccable. L’insertion des bocaux se fait sans difficulté, même si vous devrez positionner un chiffon pour pouvoir les maintenir les uns par rapport aux autres par rapport aux autres. Il y a une distance de sécurité qui est très bonne entre les beaucoup le fonds de la cuve pour éviter qu’il soit trop exposé à la chaleur.

Cependant, il y a deux éléments négatifs que je voudrais signaler que j’ai pu constater lors de l’utilisation de ce stérilisateur bocaux. Tout d’abord, j’ai pu constater qu’il y a une différence entre la température qui est annoncée par le thermostat intégré de l’appareil et la réalité de la température de l’eau. J’ai pu constater jusqu’à un écart de 8° concernant les deux températures, alors c’est un élément qui est assez regrettable, mais une fois que vous avez informations en tête, vous pourrez agir en conséquence.

J’ai trouvé ça quelque peu regrettable, car je considère que c’est un fondamental que l’on est en droit d’attendre avec un stérilisateur bocaux qui dépasse d’ailleurs les 100 € à l’achat. Mis à part cela, l’utilisation de la minuterie et du thermostat est très simplifié, sachant que vous devrez attendre la montée en température, c’est-à-dire laissant degrés, pour déclencher vous même la minuterie.

Le second élément sur lequel je voudrais insister et la qualité vraiment pas terrible du tout du robinet qui est assez fragile lors de l’utilisation, vous devrez donc l’utiliser avec soin et potentiellement, si vous avez un peu la main bricolage, remplacé avec un robinet d’une qualité plus importante.

La prise en main et l’utilisation sont vraiment très simples, je n’ai vraiment rien à redire là-dessus, tout est intuitif et sera facilement pris en main même pour les plus étourdis d’entre vous. La présence d’un voyant de mise en chauffe et d’un voyant de température est également plutôt sympathique et j’ai beaucoup apprécié le système de verrouillage du couvercle en inox qui permet vraiment de pouvoir agir en toute sécurité.

Pour conclure

Pour vous dire la vérité, je suis assez partagé concernant ce stérilisateur bocaux. Il possède des qualités indéniables, comme par exemple sa puissance de chauffe, sa facilité de prise en main ou encore le faite qu’il soit en inox. Cependant, cet niveau sécurisation que certains éléments sont très satisfaisants (inox, poignées thermaux isolantes..) et d’autres qui laissent franchement à désirer comme par exemple le robinet assez délicat à manœuvrer. Au final, ce stérilisateur bocaux est un appareil intéressant si vous désirez avoir absolument un robinet de purge, mais sachez que d’autres modèles, de la même gamme de prix et sans robinet pourront également vous intéresser.

Avis critique du Kochstar 2059632

Le stérilisateur bocaux Kochstar 2059632 est un produit qui rentre dans la même catégorie de stérilisateur que le Domo DO-322W précédemment testé mais toutefois avec des caractéristiques différentes sur certains points, dont notamment le volume (27 litres).

C’est un appareil qui possède un volume de 27 litres avec la présence d’un interrupteur et d’un minuteur permettant de pouvoir mieux contrôler la cuisson de vos bocaux. D’autre part, on note l’absence de robinet pour ce modèle de stérilisateur bocaux, ce qui pour certains est un avantage et pour d’autres un inconvénient. Je vais donc tâcher de vous dire ce que j’ai pu penser de ce stérilisateur bocaux après l’avoir essayé plusieurs fois.

 

 

kochstar-2059632

Ce qu’il faut retenir de ce modèle

Ce stérilisateur bocaux est un appareil que j’ai trouvé très intéressant sur de nombreux points que je vais essayer de vous détailler dans les lignes qui suivent. Tout d’abord, je dois noter que la marque a fait un effort salutaire en proposant non seulement une minuterie mais une minuterie qui va jusqu’à 120 minutes. Cela est donc très pratique pour réaliser la stérilisation de trois actuels certains modèles ne permette de pouvoir le faire sur une durée maximale de deux heures. Cela évite de devoir terminer la stérilisation de manière manuelle en insérant de l’eau chaude afin de maintenir en température les immerger dans l’eau.
L’utilisation de la minuterie et du thermostat est simple comme bonjour utilisation de de ce stérilisateur bocaux. La cuvette très résistante et qui plus est émaillé qui m’a rassuré quant à la sécurité liée à l’utilisation de cet appareil pendant le processus de stérilisation d’autant que celle-ci est très hermétique.

En effet, je n’ai nullement constaté qui s’échappait pendant la cuisson notamment grâce à l’absence du robinet. Il y a un véritable débat sur la présence ou l’absence d’un robinet avec un stérilisateur bocaux. Vous pouvez vous aurez à mon guide j’en parle plus amplement, mais sachez que si vous achetez ce modèle de stérilisateur bocaux, vous ne trouverez pas de robinets de purge. Cela la de pouvoir s’assurer qu’il n’y a pas de fuite possible ce qui, il est vrai rajoute la dimension sécurité du produit. La fonction des beaucoup se fait très simplement même si je trouve dommage qu’il n’y ait pas de gris supplémentaires pour pouvoir en ajouter un plus grand nombre.

Vous pourrez les acheter séparément, pour un prix qui est assez raisonnable, mais je trouve que pour un stérilisateur bocaux au-dessus des 100 €, il aurait été sympa de pouvoir les rajouter gratuitement. Vous devrez donc utiliser des torchons ou des grands toilettes afin de renforcer la stabilisation des beaucoup pendant l’ébullition.
À ce propos, la mise en température se fait rapidement et le système de minuterie se met à démarrer dès que l’eau est à ébullition.
Au niveau du nettoyage, aucun souci, celui-ci s’effectue rapidement et simplement, pas de problème particulier à souligner sur cet aspect-là.

Pour conclure

Ce très joli stérilisateur bocaux a aussi le mérite d’être très efficace et très simple à utiliser. Le mode d’emploi sera par contre téléchargeable sur Internet, mais je vous le mets ici pour que vous puissiez vous faire une idée plus précise des caractéristiques de l’appareil. J’ai donc été très satisfaite de son utilisation et de sa simplicité et le résultat est à la hauteur de mes espérances. Son rapport qualité-prix aurait été plus sympathique si l’appareil avait été garanti deux ans alors que vous ne pourrez profiter que d’un an avec le Kochstar 2059632. L’absence de robinet permet de gagner en sécurité et c’est donc un stérilisateur très performant que j’ai pu avoir entre les mains et qui a été un vrai plaisir à utiliser.

Avis critique du Domo DO-322W

Le stérilisateur bocaux Domo DO-322W est un appareil que nous avons classé comme étant parmi les meilleurs que vous pourrez retrouver dans le marché. Je vais tâcher de vous expliquer pourquoi, c’est-à-dire quelles sont les caractéristiques de ce stérilisateur bocaux qui m’ont permis de pouvoir lui attribuer une excellente notes concernant ses prestations.

En guise d’introduction, sachez que ce stérilisateur bocaux sera capable de pouvoir accueillir grâce à son réservoir de 27 litres environ 14 bocaux de 1 litres, en fonction évidemment de la taille de ces derniers. Garantie 24 mois par son constructeur, il pèse 5,7 kg à la balance et le tout pour une puissance de 1800 W.

Ce qu’il faut retenir de ce modèle

Au niveau de la prise en main, le stérilisateur bocaux est un appareil vraiment pratiqué à utiliser, puisqu’il est doté de fonctionnalités qui sont vraiment sympathiques à utiliser. En effet, il suffit de verser de l’eau, d’insérer c’est beaucoup, de définir avec le minuteur le temps de stérilisation souhaitait mais aussi la température voulue et l’appareil se met en route, et vous n’avez plus qu’à attendre que l’opération soit terminée. L’appareil vous prévient quand la température exigée est atteinte ce qui est un bon point.

domo-do-322w
Un robinet de vidange est également présent, afin de vous permettre de vider le contenu en toute sécurité, sachant que le stérilisateur bocaux est assez léger à transporter une fois vide.

Je tenais à signaler que la cuvée maillée à l’aire résistante mais j’ai noté toutefois un petit défaut sans conséquence au niveau du robinet que j’ai trouvé légèrement fragile. Aussi, il aurait été plus intéressant d’utiliser une autre matière pour le couvercle, qui est en plastique, car avec la température on a un peu peur qui lui arrive malheur même si cela ne sera évidemment pas le cas. Pour ce qui est des autres petits défauts niveau de la prise en main, j’ai noté un petit manque de précision concernant le réglage de la température pour la stérilisation, mais rien de dramatique.
Sur l’aspect de la prise en main, celle-ci est vraiment intuitive et simplifiée et je n’ai pas eu de difficultés particulières à le faire fonctionner.

domo-do-322w

Je note que la durée de stérilisation est limitée à deux heures, ce qui s’inscrit dans la moyenne des autres appareils de sa catégorie même si trois heures aura été peut-être un peu plus sympa. La chauffer rapide et l’appareil permet même de pouvoir servir de maintien au chaud pour des poissons chaudes comme le café, vin chaud ou encore le thé ce qui est vraiment un avantage super intéressant. Au niveau de la stérilisation il fait le travail, cela est indéniable, il possède une grande capacité avec une puissance qui se ressent et au-delà des petits aspects que j’ai souligné plutôt je ne vois vraiment pas quoi lui reprocher de supplémentaires. Le rapport qualité-prix est tout à fait satisfaisant puisque l’appareil coûte environ 110 €, ce qui reste raisonnable pour les bienfaits qu’il peut apporter.
Je terminerai ce test par dire qu’il est très facile à nettoyer, critère qui est pour moi vraiment fondamental pour ne pas perdre de temps avec ce type de besogne.

Pour conclure

Le Domo DO-322W est un stérilisateur fiable et efficace que je vous recommande. Solide et facile à prendre en main, il sera parfaitement adapté pour les personnes qui débutent dans l’univers de la stérilisation et qui voudrait ne pas faire d’erreur en achetant leurs premiers stérilisateur bocaux.

robinet-domo-do-322w
Avec sa fonction de maintien au chaud de boissons chaudes c’est aussi un appareil deux en un qui en plus d’exécuter la stérilisation avec brio vous permettra donc de profiter de fonctionnalités intéressantes. Salon garanti et sa durée de vie intéressante tout comme son rapport qualité-prix sont vraiment très bons et c’est entre autres pourquoi je vous incite à vous intéresser davantage à ce stérilisateur pour réaliser vos bocaux.