Comment bien réussir la stérilisation des bocaux ?

Bocal

Comment bien réussir la stérilisation des bocaux ?

Le « home made » ou le fait maison est la nouvelle tendance en termes d’alimentation. Il faut dire que ces derniers présentent toutes sortes d’avantages : économique, naturel et surtout savoureux. Et avec la publicité que les célébrités et professionnels de la santé leur donne, les adeptes de ce type d’alimentation se font de plus en plus nombreux.

Faire des bocaux maison est une manière de garder cette habitude alimentaire. Les recettes que l’on peut faire à partir de cette technique sont nombreuses mais il faut bien sûr en connaître bonnes techniques de préparation. Un point en particulier doit être pris en compte lors de la préparation de conserves maison. Il s’agit de la stérilisation des bocaux. Envie de tester une conserve en particulier ? Voici quelques idées pour assurer la conservation de vos bocaux à l’aide d’une bonne stérilisation.

Pourquoi stériliser les bocaux ?

La stérilisation des bocaux est la solution idéale afin de conserver certains ingrédients. Il s’agit d’une technique de conservation qui vise à expulser l’air du contenant afin de le rendre hermétique. Le bocal doit être ébouillanté dans une eau à 100° ou plus pour éliminer avec sureté les micro-organismes qui pourraient infecter les nourritures. L’eau retenue dans le bocal se métamorphose en vapeur, qui, par sa vaporisation, va expulser l’air. Lorsque la vapeur s’attiédit, le vide s’établit, garantissant une fermeture hermétique.

Prenez garde à ne jamais garnir vos bocaux à plus de 2 cm du bord. La température qui garantit la stérilisation résulte de la qualité de vos ingrédients, de leur acidité, de leur teneur ou de la dimension des bocaux. Souvenez-vous que, plus la recette est acide, plus les micro-organismes sont anéantis en vitesse. Cette action est également appelé l’appertisation.

foie gras en bocal

Quel équipement utiliser ?

Il est important d’utiliser un matériel adéquat afin de garantir une stérilisation réussie. Deux types de bocaux peuvent être stérilisés en fonction de leur couvercle. Il y a ceux dotés d’un couvercle en métal et sans vis. Et ceux dotés d’un couvercle en verre, verrouillés par un étrier en fer à rondelle de caoutchouc. Le bocal ne doit pas excéder un litre afin de procéder à une stérilisation homogène. Vérifiez que le bocal ne comporte aucune anomalie et que le joint s’ajuste correctement sans desserrage. La stérilisation exige une hygiène impeccable, car la moindre bactérie pourrait détériorer le produit.

Grâce à un stérilisateur pour bocal, il est beaucoup plus facile de faire ses préparations. En effet, il permet de faire des quantités considérables en fonction de la recette que vous souhaitez. Il dispose d’un thermomètre extérieur qui sert à contrôler la température, mais surtout à la conserver. Un autocuiseur ou une cocotte-minute peut potentiellement être employé pour des quantités plus modestes.

Comment stériliser les bocaux ?

Avant même de cuisiner, il convient d’ébouillanter les bocaux, les rondelles de caoutchouc ou les capsules durant une quinzaine de minutes. Après avoir cuisiné, garnissez les bocaux jusqu’à un centimètre du bord et fermez-les. Puis, mettez-les dans un contenant, comme une cocotte-minute par exemple. Il est recommandé d’utiliser un torchon épais entre les bocaux et le fond du contenant afin d’éviter tout choc entre eux. Versez de l’eau jusqu’à la limite du couvercle, ajoutez du sel et portez à ébullition à nouveau pour une quinzaine de minutes. Enfin, positionnez les bocaux de sorte à ce que l’ouverture soit orientée vers le bas.

Pour éviter tout danger, comme le botulisme par exemple, il est conseillé de pratiquer une stérilisation en deux phases, à 24 heures ou 48 heures d’intervalle. Si, au bout de quelques jours, des bulles ont surgi près du caoutchouc, cela signifie que la stérilisation est ratée. A cet effet, il n’y a pas eu de vide d’air dans le bocal. Vous devrez alors tout recommencer depuis le début. Les ingrédients issus de stérilisation ratées peuvent également être consommés, mais uniquement au cours des prochains jours.

Images : aufilduthym.fr ; tompress.com