Comment bien stériliser ses bocaux de conservation ?

Bocal stérilisé

Comment bien stériliser ses bocaux de conservation ?

L’été est la meilleure période pour la mise en conserve de multiples légumes et fruits baignés de soleil, et que l’on savourera en hiver. Lorsque l’on possède un jardin potager, on finit constamment par avoir trop de fruits ou de légumes à la fois. Du coup, pratiquer des conserves est le moyen idéal pour préserver cette production. Mais pour une conservation sans danger, il est indispensable d’insister sur la stérilisation.

La stérilisation n’est pas du tout compliquée. Il s’agit d’une phase fondamentale dans la préparation de bocaux, chutneys, conserves, et autres. Cela permet d’éviter tout dépérissement du produit et tout danger sanitaire pour les consommateurs. Découvrons ensemble les raisons de cette phase incontournable, le matériel qui s’offre à vous et le procédé pour pratiquer la stérilisation de vos bocaux alimentaires.

Pourquoi stériliser ses bocaux ?

Par principe, la stérilisation est une technique visant à exterminer différents micro-organismes comme les virus, les champignons et les bactéries et autres parasites, présents sur un substrat matériel, de manière pérenne.

An cet égard, pour être stérilisé, un bocal de conservation doit être ébouillanté dans de l’eau à plus de 100°C. Il existe plusieurs techniques et types de stérilisateurs vous permettant de stériliser vos bocaux de manière complète.

Comment stériliser ses bocaux de conservation ?

La sélection du matériel est décisive pour la stérilisation de vos bocaux. Durant la phase de la stérilisation, il est nécessaire d’élaborer une hygiène entièrement parfaite. Vous pouvez trouver des bocaux spéciaux pour la stérilisation dans le commerce. Ils sont en verre plutôt épais et doté d’une vis ou d’un crochet afin de garantir une fermeture hermétique.

stérilisation bocaux

Le matériel de stérilisation

Vous avez largement le choix, entre le stérilisateur, le bouilleur, l’autocuiseur, ou la simple casserole.

Le stérilisateur est doté d’un thermostat, d’un minuteur, ainsi que d’une vanne de vidange, qui permet d’ajuster la stérilisation en fonction des nourritures.

L’autocuiseur va monter à 110° voire plus, pour une stérilisation réussie, grâce à la pression. Mais aussi, le traitement est particulièrement rapide, à peu près 30% de temps en moins comparé au bouilleur.

Le bouilleur, également appelé lessiveuse, est seulement capable d’atteindre 100°. Il est très approprié à la stérilisation de nourritures délicates, comme le foie gras.

La technique

Installez vos bocaux debout dans le contenant dans lequel vous les stériliserez. Si vous utilisez une cocotte-minute, une casserole ou un faitout, placez des torchons entre les bocaux et le fond du récipient. Cela évitera qu’ils ne se heurtent et ne soient en contact avec la source d’énergie.Versez l’eau salée dans le contenant qui doit recouvrir les bocaux. Afin d’empêcher le choc thermique, l’eau salée doit être à la même température que les bocaux.

Si vous utilisez une cocotte-minute, veillez à ce que l’eau soit à mi-hauteur des bocaux. Fermez et mettez la soupape. Dès que le temps de cuisson touche à sa fin, conservez les bocaux dans la cocotte, sans ôter la soupape. Peu importe le contenant utilisé comme stérilisateur, respectez la durée de cuisson prévu pour chaque nourriture, au risque de ne pas réussir à conserver vos bocaux. Les bocaux doivent être entièrement refroidis avant d’être manipulés.

Les éventuels problèmes

Si vous utilisez des bocaux avec caoutchouc, des bulles risquent de se former entre le couvercle et le contenu si vous pencher le bocal.

Pour les bocaux à couvercle en métal : après la stérilisation, le couvercle est resté plat et si vous pressez dessus, il revient à cette posture.

La stérilisation ne s’est correctement effectuée. Ainsi, il n’y a pas eu de vide d’air dans le bocal. Vous pouvez soit repartir de zéro, soit manger le contenu dans les jours qui viennent.

Images : tompress.com ; academiedugout.fr